Les appels à l’interdisciplinarité sont devenus relativement courants dans les projets de recherche, voire dans l’enseignement. Mais que recouvre cette notion dans la pratique ? Multiple et diverse, il apparaît qu’elle se décline en de nombreuses expériences dont le séminaire Ilya Prigogine "Penser la science" dans son édition 2016 se propose de faire une analyse.

Quelle est l’histoire de l’interdisciplinarité ? Quels sont ses objectifs, ses réussites, ses limites, ses difficultés ? Dans quels cas est-elle pertinente ou ne l’est-elle pas ? Quelles sont les expériences concrètes de recherche et d’enseignement à ce sujet, et quelles conclusions en tirer ? Comment évaluer l’interdisciplinarité dans des projets de recherche, alors que le classement en disciplines est souvent dominant dans les institutions académiques ?

Telles sont quelques-unes des questions qu’abordera le colloque. Il sera précédé par une enquête originale réalisée en Belgique francophone auprès de chercheurs et enseignants de tous domaines, dont plusieurs viendront présenter leurs pratiques en ateliers. Un colloque sera organisé le 27 octobre 2016 à l’Université Libre de Bruxelles. Il réunira des experts belges et étrangers capables de mettre en perspective les questions posées et de susciter le débat avec les participants.

Vous souhaitez participer à l’enquête ? Cliquez ici
Vous souhaitez vous inscrire au colloque ? Cliquez ici

Programme :


27 octobre 2016

 
09h00
Ouverture de la journée, introduction
Autorités de l’ULB
Marek Hudon (ULB)

Session 1 : La recherche

(sous la présidence de Cécile Moucheron, ULB)

09h15
Interdisciplinarity an overview, with a special focus on the USA
Robert Frodeman (University of North Texas)
Réflexions sur l’interdisciplinarité, et notamment en France et en Europe
Jean-Paul Billaud (Université de Nanterre et directeur de la revue Natures Sciences Sociétés)
Discussion
 
10h30
Pause café

Session 2 : L’enseignement

(sous la présidence de Cécile Moucheron, ULB)

10h50
Interdisciplinarity an overview, with a special focus on the USA
Dietrich Reinhard (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)
Réflexions sur l’interdisciplinarité, et notamment en France et en Europe
Myriam Dekesel (à confirmer) (UCL)
Interdisciplinarity an overview, with a special focus on the USA
Edwin Zaccai (ULB)
Discussion
Principaux résultats de l’enquête par questionnaires
Benoît Timmermans et Antoine Nonclercq (ULB)
 
12h30
Repas

Ateliers de rencontre et de discussion

14h00
Cinq ateliers de discussion seront organisés en parallèle (en lien avec le questionnaire d’enquête). Les participants évoqueront leurs expériences et formuleront des propositions
 
15h30
Pause
 
15h50
Restitution des ateliers
Philippe Baret (UCL)
 
16h05
Débat – discussion - réactions
 
16h45
Discours de clôture
Marek Hudon (ULB)
 

Comité scientifique et organisateur du colloque :


  • Philippe BARET - professeur à la Faculté des bioingénieurs, UCL
  • Marek HUDON - professeur à la Faculté Solvay Brussels School, ULB
  • Cécile MOUCHERON – professeur en Faculté des sciences, ULB
  • Antoine NONCLERCQ - professeur à l’Ecole polytechnique de Bruxelles, ULB
  • Benoît TIMMERMANS - chercheur FNRS en Faculté de philosophie et sciences sociales, ULB
  • Edwin ZACCAI - professeur en Faculté des Sciences, ULB

A propos du séminaire Ilya Prigogine :


Les séminaires Ilya Prigogine « Penser la science » sont organisés par l’Université Libre de Bruxelles afin de promouvoir échanges et débats appelés à nourrir une culture des sciences – de toutes les sciences, dans leur diversité vivante.

Ils s’adressent aux étudiants, aux chercheurs, aux enseignants et à toutes les personnes concernées par les rapports des savoirs - tout particulièrement les enseignants et futurs enseignants du secondaire et les doctorants, au seuil d’une carrière dédiée à la science.

Ils portent le nom d’Ilya Prigogine, afin d’honorer la mémoire de celui qui ne fut pas seulement un grand physicien et un grand chimiste mais aussi un homme de culture, dont l’œuvre a été irriguée par le souci de la cohérence de nos savoirs et par l’exigence qu’ils créent un véritable dialogue avec le monde qu’ils cherchent à décrire.
Les séminaires visent à coupler l’information sur les questions et les enjeux des sciences contemporaines, à une réflexion sur leurs rapports, leurs convergences et leurs divergences. Ainsi, chaque personnalité invitée présente la démarche propre de sa science, sur un mode qui en éclaire la spécificité par rapport à un thème commun défini chaque année.

Il s’agit donc de « penser la science » à partir de contrastes forts, faisant ressortir les reliefs du paysage des pratiques scientifiques contemporaines.